En savoir plus sur l'amiante et la vermiculite

Plusieurs minéraux contenant de l’amiante sont utilisés pour fabriquer des produits résistants, durables et ininflammables. Avant 1990, l’amiante était principalement utilisé pour l’isolation des bâtiments et des résidences contre le froid et le bruit. On s’en servait aussi pour l’ignifugation.



La vermiculite est un isolant qui a été grandement utilisé dans la construction des bâtiments et qui a de forte chance de contenir de l’amiante. La vermiculite est de couleur brune, grise et dorée et ressemble à des cailloux variant entre 2 et 10 millimètres de diamètre. Ce minerai, lorsque chauffé à environ 1 000 °C, éclate (ou se gonfle), créant des poches d’air. C’est cette propriété, combinée au fait qu’il ne brûle pas, qui a fait de celui-ci un matériau adéquat pour l’isolation.



Si vous découvrez de la vermiculite chez vous (généralement dans l’entretoit, mais pouvant aussi se retrouver dans les murs et plafonds), il serait préférable de la faire analyser pour savoir si elle contient de l’amiante, car on ne peut se fier simplement à son aspect ou à son année d’installation pour le savoir.


Outre la vermiculite, il est possible de retrouver de l’amiante dans des matériaux comme le ciment, le plâtre, les tuiles de plancher et de plafond ainsi que le revêtement mural des résidences.


L’inhalation de fibres d’amiante peut causer des problèmes de santé chez certaines personnes exposées, comme le mésothéliome (cancer de la paroi thoracique ou de la cavité abdominale), le cancer du poumon et l’amiantose (formation, dans les poumons, de tissu cicatriciel qui gêne la respiration). Il est important de savoir cependant que l’amiante présente un danger pour la santé lorsque les fibres d’amiante sont remuées et se retrouvent dans l’air. En d’autres mots, l’amiante pose un risque pour la santé seulement lorsque des fibres sont en suspension dans l’air et que les gens les respirent. Des fibres peuvent être libérées dans l’air lorsque des produits contenant de l’amiante se décomposent. Cette libération peut se produire suite à la détérioration du matériau ou lorsque celui-ci est coupé ou remué lors de rénovations par exemple.


La meilleure façon de réduire le risque d’exposition à l’amiante est d’éviter de déplacer l’isolant de vermiculite de quelque façon que ce soit. Si l’isolant est confiné et absent de l’air ambiant, le risque est minime.


Si vous croyez que votre maison ou entreprise contient de l’isolant à base de vermiculite ou une autre source pouvant contenir des fibres d’amiante , n’hésitez pas à faire appel à nos experts qui effectueront l’échantillonnage qui sera ensuite analysé par un laboratoire accrédité pour l’identification des fibres d’amiante.


Les échantillons d’isolant de vermiculite peuvent aussi être apportés à nos bureaux. Cependant, l’échantillonnage effectué par un de nos professionnels certifiés assure la qualité de l’échantillon ainsi que la traçabilité de celui-ci évitant ainsi d’avoir à procéder de nouveau à l’échantillonnage.

10 vues0 commentaire